• EnglishFrançaisDeutschItalianoРусскийEspañol
  • Immobilier : les aides pour financer vos travaux en 2013

     

    05/02/2013 à 17:09 / Mis à jour le 05/02/2013 à 17:1
     
     
    Face à la flambée des coûts de l’énergie, nombre de propriétaires peuvent être tentés d’engager des travaux d’isolation. Heureusement pour eux, les principaux dispositifs d’aides ont résisté à la cure d’austérité engagée par le gouvernement. Etat des lieux.

    > L’Eco PTZ : jusqu’à 30.000 euros de crédit à taux zéro

    Tous les propriétaires (occupant ou bailleur) d’un logement construit avant 1990 sont éligibles à l’Eco prêt à taux zéro. Ce crédit, d’un montant maximum de 30.000 euros et remboursable sur 10 ans, est exclusivement destiné à financer des travaux d’isolation.

    Pour en profiter, vous devez réaliser au moins deux des six « bouquets travaux » suivants : isolation de toiture ; isolation d’une partie des murs donnant sur l’extérieur ; remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres donnant sur l’extérieur ; installation ou remplacement d’un système de chauffage ; installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable (poêle à bois…) ; installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable (pompes à chaleur, chaudière à condensation, capteurs solaires…). Le montant du prêt accordé dépend du nombre de travaux engagés ou de l’économie d’énergie réalisée.

    La plupart des grands réseaux bancaires (Société générale, Crédit agricole, Crédit Mutuel…) distribuent l’Eco prêt à taux zéro. Pour monter votre dossier, un devis d’artisan vous sera demandé en amont.

    > Le crédit d’impôts développement durable

    Depuis le 1er janvier, les crédits d’impôts développement durable sont seulement réservés aux propriétaires de logements achevés depuis plus de deux ans.

    La liste des travaux éligibles et le taux des crédits ont aussi été réajustés en début d’année. Ainsi, en 2013, vous pourrez, par exemple, réduire de votre impôt sur le revenu 10% du montant dépensé pour l’installation d’une chaudière à condensation, 15% pour un appareil de chauffage à bois ou encore 10% pour la pose de volets isolants dans un appartement… sachant que ces taux peuvent parfois être majorés si l’on engage plusieurs travaux différents.

    Notez aussi que ces crédits d’impôts sont accordés dans la limite de 8.000 euros de dépense pour une personne seule et de 16.000 euros pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme étant majorée de 400 euros par personne à charge.

    Pour rappel, ces ristournes fiscales s’appliquent uniquement aux dépenses en matériel et ne comprennent donc pas les coûts de main d’œuvre.

    Exemples de travaux éligibles au crédit d’impôts :

    EquipementTaux
    Pompe à chaleur (air /eau)15%
    Chaudière à condensation10%
    Appareil de chauffage au bois15%
    Volets isolants et matériaux d’isolation thermique pour les portes d’entrée donnant sur l’extérieur10% (en appartement)

    > Cumuls possibles et plafonds à prendre en compte :

    Les ménages, dont le revenu fiscal de référence a dépassé 30.000 euros en 2011, ne peuvent pas cumuler Eco PTZ et crédit d’impôt pour financer les mêmes travaux d’isolation.

    Dans tous les cas, sachez que les crédits d’impôts entrent dans le cadre du plafonnement des niches fiscales, abaissé cette année à 10.000 euros.

    Guillaume Chazouillères

    © Capital.fr

    One Comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    4 − trois =